Bras protecteurs

par Monique Bourbeau

cimetière de St-Claude_Guadeloupe
Cimetière de St-Claude, Guadeloupe

Au hasard de mes voyages, j’ai rencontré des arbres
qui ont imprégné mon âme de paix et de réconfort.

Devant vous, géants aux grands bras protecteurs,
je me sens toute petite, enveloppée et bercée.

Silence, puissance.

Une grande paix m’envahit.

Me voici soulevée vers l’éternité.

Cuba
Cuba
Frelighsburgh
Frelighsburg
voyages2-Helsinki_Finlande
Helsinki

 

À la recherche du tulipier

par Monique Bourbeau

tulipier2tulipier3tulipier4tulipier5tulipier

 

17 juin 2014, Jardin botanique de Montréal, à la recherche du tulipier.

Aujourd’hui, je cherche le tulipier qui, m’a-t-on dit, est en fleurs actuellement, près de l’entrée du Jardin botanique, rue Sherbrooke. Pas si facile à trouver mais, avec un peu de persévérance, je finis par le débusquer et quelle joie! Première rencontre entre lui et moi.

Il est plutôt discret lorsqu’on le regarde de loin. Il n’a pas l’exubérance des pommiers, des cerisiers ou des lilas. Bien qu’appartenant à la famille des magnioliacées, contrairement aux magnolias, ses fleurs apparaissent après le déploiement des feuilles.

Tête en l’air, je regarde les fleurs et abaisse une branche pour les photographier. Autour de moi, des gens se promènent, d’autres sont assis et se reposent; personne ne remarque mon exaltation ni mon manège. Je peux savourer en secret cet arbre qui m’offre ses tulipes.

Une fleur incroyable. Épaisse, solide, jaune, orangée et verdâtre.

Avez-vous remarqué la forme particulière de la feuille?

Géants

par Laetitia de Coninck

5_Géants

Photographies prises lors de déambulations au parc La Fontaine depuis 2016.

Images du grand fracas tatouées jusqu’au cœur des arbres, ce sont les traces percluses de bosses et de cicatrices de la métamorphose, sorte d’hommage à ces vainqueurs blessés, témoignages de ceux qui surmontent les agressions, résistent aux tempêtes et traversent le temps.

C’est avec plaisir que je souhaite partager avec le Retour du flâneur consacré aux Arbres mes recherches autour d’un projet photographique amorcé il y a un peu plus de deux ans. C’est la tentative d’explorer la question de la fragilité (fragilité de l’existence, fragilité du regard) mais aussi quelque chose que met en œuvre le geste photographique comme participant au processus de résilience, à ce moment qui nous ancre au réel, ce point d’appui qui nous est offert pour nous rattacher au vivant.

9_Géants6_Géants3_Géants12_Géants11_Géants4_Géants10_Géants8_Géants

 

 

 

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer