L’if sous la bruine

par Monique Bourbeau

DSC00049

2 mai 2014.

Journée grise et un peu froide au  jardin alpin ce matin. Au sol, ça et là, les anémones pulsatiles emmitouflées dans leur duvet se protègent de la bruine qui tombe sur elles. Trop occupée à les observer, j’ai perdu le groupe et dois me hâter pour le rejoindre sur le sentier qui contourne le jardin alpin.

Drôle de sentier bordé par des arbres au port buissonnant et aux troncs décharnés, leurs branches ne portant que très peu de feuillage. Triste spectacle après l’éblouissement des plantes alpines. Alors que je m’approche pour lire leur nom sur l’écriteau, ces troncs décevants, s’illuminent de couleur sous l’action de la bruine et  je m’extasie devant le rouge et le brun de leur écorce.

Ifs nains du Japon. Leurs feuilles sont en fait des aiguilles d’un vert  éclatant.

If, Taxus cuspidata…arbre toxique….taxus…taxol…cela vous dit quelque chose?

Le taxol, ce médicament grandement utilisé en chimiothérapie, fut d’abord extrait à partir de l’écorce de l’if du Pacifique. Des milliers d’arbres furent sacrifiés pour produire le taxol… Au cours des recherches, on isola aussi une molécule aux propriétés semblables à partir des aiguilles de l’if. Maintenant, le médicament est synthétisé en laboratoire, et l’if peut pousser tranquillement sans crainte.

DSC00043DSC00046DSC00048

Les commentaires sont fermés.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :