De l’hiver au printemps

par Suzanne Rochette

dav

En cette fin avril, l’hiver laisse sa place au printemps à Livigno. La neige, fidèle alliée de la montagne, n’a pourtant pas encore dit son dernier mot, pour le plus grand bonheur des skieurs chevronnés.

Lovée entre deux vallées, la station italienne est aux premières loges pour assister à la parade touristique saisonnière ainsi qu’aux changements de décor naturels.

Après deux journées sur les pistes, je décide de faire une pause sur les hauteurs de la ville. Sur le bas côté d’une route, je m’assois auprès des arbres.

dav

Plantés fièrement sur la montagne, les sapins dominent le paysage. Bravant la pente sans effort, les conifères s’étendent vers le ciel. Certains ont encore leurs aiguilles, d’autres non. A fleur de vent, les flocons se posent délicatement sur les branches alentours et sur ma peau découverte.

smartcapture

La tranquillité des lieux est bien éphémère: entre les vrombissements des voitures, les cloches de l’église en contrebas et les corbeaux plaintifs, seuls les arbres semblent imperturbables.

A mes pieds, une jeune pousse arbore les solides branches de son premier hiver. Si l’arbuste a survécu aux longs mois de gel et de neige, il n’est pas encore assez fort pour se dresser face à eux.

smartcapture

Devant ce paysage, j’en viens à imaginer les couleurs qu’il révèlera ou encore les animaux qui y trouveront refuge dans quelques mois.

Après ce moment suspendu, je quitte Livigno et ses fiers arbres avec la promesse de les retrouver un jour de printemps ou d’été. Histoire de confronter imagination et réalité. Car si au fil des saisons notre corps change peu en surface, la nature elle, reste le réel témoin du temps qui passe.

Les commentaires sont fermés.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :